Troubles fonctionnels

Par définition la Micronutrition vise à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme de manière individualisée
 


Elle choisit donc de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par l’augmentation de l’apport calorique au détriment de la densité en micronutriments. C’est ce qu’on appelle d’ailleurs « les calories vides», génératrices de troubles divers.
 


 

Or ces carences en nutriments essentiels entraînent des troubles dits « fonctionnels » c’est à dire qu’ils ne sont pas associés à une lésion particulière mais qui créent des perturbations comme, par exemple, la difficulté à perdre du poids pour la carence en iode, la fatigue pour la carence en fer et en magnésium, ou l’augmentation de l’inflammation et des troubles cognitifs pour la carence en acides gras omégas 3.

Dans l'idéal une bonne alimentation est la meilleure source de micronutriments car ces derniers agissent en synergie dans une matrice alimentaire. Mais le stress et le rythme de vie moderne associés aux pollutions et médications diverses augmentent de beaucoup les besoins.